Devenez l'acteur de votre vie

Depuis la nuit des temps, l'homme communique par des images. Qu'elles soient réelles (sur les murs ou dans les livres) ou suggérées (contes et légendes), les images ont été un moyen de communication par excellence. Le petit écran, devenu grand, en est la continuité moderne. Il a pris une place très importante dans nos vies. Il est un outil de communication de masse par lequel des messages nous sont envoyés. Bien qu'il y ait matière, je ne rentrerai pas dans la critique des messages nuisibles à la conscience humaine. Je vais plutôt m'attacher à donner une lecture de ce qui est positif.

 

Nous sommes nombreux à voir des films au cinéma, dans notre salon et même aujourd'hui sur nos smartphones. Le film est un moyen de se changer les idées, de se divertir. Grâce à lui, nous pouvons ressentir une palette très large d'émotions tout en étant bien sagement assis. Pourtant, il ne se passe concrètement rien de réel. Comment s'opère ce petit miracle ?

Si vous ne le savez pas encore, le cerveau ne fait pas la différence entre le réel, le virtuel, l'imaginaire et le symbolique. Pour lui, plongé dans le noir de sa boite crânienne, ce ne sont que des réactions bio-chimiques. Ce flot de réactions est restitué sous forme d'images. Le cerveau considère cela comme si c'était vrai, c'est ce qui explique certaines de nos réactions réflexes devant l'écran.

 

L'écran nous place spontanément dans le rôle de spectateur. Nous subissons le déroulé du film. Une fois le film fini, on passe à autre chose. La vie continue.

 

Je pense qu'un potentiel est alors sous-utilisé. Pourtant, un choix s'offre à vous : celui de rester spectateur de votre vie ou celui de devenir l'acteur de votre vie. Pour cela, il faut rendre le film vivant pour vous-même. C'est ce que je vais modestement tenter avec ce qui va suivre.

Comment rendre un film vivant pour vous ?

1) Vous êtes le centre de votre monde

Quels que soient les sens utilisés, ils partent de l'extérieur et vont vers votre centre d'interprétation : votre cerveau. Par conséquent, vous êtes le centre de votre univers. Les différences de perception par rapport aux autres rendent votre univers unique.

Dans votre monde, l'important est de voir les messages particuliers qui vous sont destinés. Ouvrez-vous à l'idée que l'univers tout entier est en communication avec vous et ce, en réel, virtuel, imaginaire ou symbolique. Ce n'est pas parce que vous ne les recevez pas que les messages n'ont pas été envoyés. Si vous êtes sceptiques en lisant mes propos, je vous invite à tester quand même. Cela ne coûte rien !

2) Qu'est-ce que vous ressentez ?

Chaque message reçu vous amène à prendre conscience de choses dont vous n'avez pas encore conscience. Si cela vous touche, si cela vous émeut, si cela vous révulse, c'est que ce dernier appuie sur des zones sensibles. C'est un précieux enseignement sur vous-même. Notez-les. Vous pourrez ensuite agir en en tenant compte.

Si on considère la vie comme un moyen d'apprendre, l'écran serait un accélérateur d'expériences de vie. Si nous nous transposions ne serait-ce qu'un siècle en arrière, combien de personnes auraient pu se targuer d'avoir expérimenté autant ? En quelques "zaps", nous nous trouvons en Afrique, dans une scène d'amour, sur un terrain de foot ou dans une guerre ! C'est une véritable révolution pour l'humanité.

 

 

Maintenant, comme pour tout moyen, son apport positif dépend de son utilisation. Un film peut être un divertissement. Il peut même être ennuyeux. Il peut aussi être un déclic pour votre conscience et vous permettre de changer le cours de votre vie. En définitive, il est ce que vous en faites !

3) Votre vie est un film

Après des années d'observation, j'ai noté ceci : La réalité est souvent perçue comme lourde. Les gens que j'ai rencontré, en cabinet ou en stage, voient  très souvent leur monde comme une prison. Cependant, la réalité n'est-elle pas une somme de réactions bio-chimiques dans le cerveau ? 

 

Repensez-y : Les images défilent en continu dans votre tête et en très haute définition ! Les perceptions et les ressentis sont infiniment plus puissants. Les seconds rôles, tout votre environnement social, vous donnent la réplique. Ce sont de très bons acteurs. C'est comme s'ils jouaient leur vie ! En quelque sorte, votre vie est un film. Bien entendu, ne prenez pas ça au pied de la lettre. Vous risqueriez de virer paranoïaque ! Ne gardez que l'idée positive que vous pouvez voir la "réalité" de manière plus légère.

 

Et si le film de votre vie est pénible, c'est de votre responsabilité de le rendre plus palpitant. Comment faire ? : En devenant le héros de votre film !

4) Vous êtes le héros de votre film

Peu importe le fait que vous soyez endormi, vieux, fatigué, brisé, moche ou tout autre qualificatif négatif que vous vous attribuez. Si votre vie est un film, vous en êtes forcément le héros. Acceptez cette évidence et assumez ce statut. Cela ne veut pas dire que vous devez sauter du sommet d'un building pour voler, ou parcourir les rues à la recherche de bandits à corriger. Cela veut simplement dire que vous seul pourrez mener votre histoire vers ce qui vous tient à cœur. C'est de votre responsabilité.

5) Sortez de la comparaison

Pourtant, en comparaison des héros connus, vos vies peuvent paraître insignifiantes.

 

Important : un film est un résumé des moments les plus intenses de la vie d'un personnage. Même Superman passe du temps à faire le "gratte papier" à son bureau. On nous le montre plus volontiers volant dans les airs ou explosant les murs par un simple coup de poing. Cette comparaison bien mentale, peut nous dévaloriser et banaliser nos succès au quotidien.

 

Si les autres peuvent vous servir de modèle, n'accordez d'importance qu'à votre propre progression par rapport à vous-même. On se fiche complètement de savoir que d'autres font mieux. Inspirez-vous de Frodon dans le Seigneur des Anneaux. N'est-ce pas le plus petit d'entre les personnages qui réussit le geste ultime ?

Supprimez toute hiérarchie. Prenez les héros comme des guides. Ne les prenez pas pour supérieurs à vous. Voir un héros au sommet, supérieur et inatteignable est démoralisant au possible. Les vrais héros sont là pour vous insuffler le courage et le cœur de donner le meilleur de vous même. Choisissez soigneusement vos guides !

6) Vous pouvez le faire

Quand un personnage vous inspire, transposez son exemple dans votre vie. Si le décor n'est pas la même, l'esprit de l'action demeure. La gymnastique la plus difficile est de voir le parallèle entre le défi de votre vie et celui du héros dans le film. Pour éclairer mon propos, voici deux scènes connues sur lesquelles vous pourrez rebondir :

Exemple : Néo dans le premier volet de Matrix qui, au lieu de fuir, se retourne avec foi pour affronter l'agent Smith. Qui n'a pas été touché par cette scène ?

 

Imaginez maintenant un chef autoritaire se donnant tous les droits et devant lequel tout le monde baisse la tête. Imaginez le moment où il y aura la remarque dévalorisante de trop. Le défi serait alors, selon moi, de la même intensité que pour Néo. Dans ce contexte, cela ne se règlerait pas à coups de poings. Vous pourriez simplement vous retourner et lui dire ce que vous pensez de sa remarque. Vous le feriez dans une démarche de respect et d'affirmation de vous-même.

Exemple : Superman volant au secours des ouvriers d'une plateforme pétrolière. Pour sauver les derniers survivants, il va supporter le poids d'une énorme structure métallique.

Imaginez un homme marié venant de perdre sa femme d'un cancer. C'est une véritable crise dans sa vie. Il pourrait baisser les bras mais pour ses enfants, il fera tout son possible pour atténuer les effets de ce drame. Il se montrera responsable et présent. Il ne s'accordera la chute qu'une fois ses enfants sécurisés au quotidien. N'y-a-t-il pas un défi relevé tout aussi héroïque que Superman dans cette scène spectaculaire ?

7) Célébrez !

Avec cette façon de voir, un timide arrivant enfin à dépasser ses peurs pour aller demander un numéro de téléphone à une femme est un héros. Une femme mettant au monde un enfant est une héroïne. Accordez de l'importance aux victoires de votre vie. Célébrez-les comme William Wallace dans "Braveheart" ! Réjouissez-vous comme Willie Beamen dans "Any Given Sunday" !

 

La célébration ancre profondément l'estime de soi. La célébration appelle d'autres célébrations. Et de défi en défi, cheminez vers les sommets de vos rêves !

Pour conclure

Prenez la vie comme un film. Prenez-la comme un jeu. Ouvrez-vous à ses messages. Voyez la grandeur et la beauté tout autour de vous ou l'occasion de les révéler. Vivez intensément cette chance de pouvoir expérimenter. Embellissez les images par vos actes. Même un décor sombre peut être illuminé par une belle action !

Ce monde n'a pas besoin de spectateurs. Il a besoin d'acteurs. Peu importe le niveau auquel vous vous trouvez, chaque victoire compte et contribuera à rendre ce monde meilleur. Les plus grands fleuves ne naissent-ils pas de petits ruisseaux ? Les grandes victoires obéissent aux mêmes règles. Le reste vous appartient, osez relever le défi de vous respecter, osez dire "je t'aime" à la personne que vous aimez, osez partir en quête de vos rêves les plus beaux ! Osez !

Une musique de film, qui évoque la montée en puissance du héros qui est en vous. Fermez les yeux et ressentez sa présence en vous.

Cet article est très synthétique, il y aurait de quoi écrire des livres sur le sujet. Ceci dit, quelques bases sont posées. Elles me laissent le champs libre pour donner une lecture de quelques films intéressants pour grand public. Je pense notamment à Truman Show, Gravity, Walter Mitty ou encore Matrix qui sera mon prochain article. Alors restez connectés et si vous avez aimé, faites tourner l'information !

John-Alexandre

Écrire commentaire

Commentaires: 2
  • #1

    Arthur (mardi, 11 octobre 2016 17:21)

    Très bel article John, merci à toi de nous rappeler ce message! En effet, devenir acteur et héros est effrayant au depart. Mais quel héros n'a pas connu la peur avant de devenir ce qu'il est ? Quand on surmonte cette peur, la vie devient juste magnifique !

  • #2

    Véronique (mardi, 11 octobre 2016 18:57)

    Magnifique article.. Nous sommes maîtres de notre réalité. Choisir de sortir de la matrice pour accéder aux nouveaux potentiels. Rien n'est figé, tout est flexible :-), juste Oser.
    Merci John-Alexandre de nous éveiller.